Partagez-le: 

Le voyage on the road de Upendo Vibes continue avec trois “Récits du Sud” à ne pas manquer


Après l'hiver et les histoires nordiques de l'Allemagne, du Danemark et de la Norvège, se poursuit l'aventure d'Upendo, un couple de travel blogger qui, avec La Sportiva, vous feront découvrir la beauté de la vie en plein air dans les endroits les plus magiques de notre continent.

Météores. Grèce. Mai 2018

Notre voyage avait été organisé, à la base, pour voir l'aurore boréale. Tout ce que nous avons vu dans nos 4 mois de vanlife était un cadeau, une addition, une merveilleuse surprise. Tous les kilomètres parcourus en Norvège nous ont offert des expériences extraordinaires et des vues inoubliables, et nous étions seulement à mi-chemin. Après "notre" magnifique aurore, nous sommes partis vers la Finlande, que nous avons traversée à travers ses forêts silencieuses et majestueuses en descendant vers le sud jusqu'à Helsinki. Nous avons chargé Djambo sur un bateau et avons dit au revoir à la neige en débarquant en Estonie. De là une nouvelle aventure est commencée, qui nous a accueilli avec des températures bien plus élevées que celles que nous avions connues jusqu'à ce moment-là, en partant en janvier en direction de l'extrême Nord, qui nous a lentement fait "rouler" vers le sud à travers les Balkans, pleins de magie, couleurs et tradition jusqu'à arriver en Grèce, d'où commencerait notre ascension vers l'Italie.

Météores nous a conquis, nous a émerveillés et nous a enthousiasmés. Du grec META (au milieu) et AER (air), littéralement dans l'air. Au milieu de l'air, comme les 24 monastères qui veillent sur une vallée verdoyante et très vaste. Des montagnes presque cylindriques, émergeant du sol et s'élevant vers le ciel, majestueuses. Au sommet d'impressionnantes falaises de grès, 24 monastères, dont 6 encore actifs et habités.

Si vous prévoyez un voyage en Grèce, ne vous laissez pas séduire seulement par le charme des petites îles et allez voir ce chef-d’œuvre, patrimoine mondial de l'UNESCO, situé dans le nord de la Grèce. Vous trouverez beaucoup de monde, mais sachez qu'il vaudra la peine de faire face aux masses de touristes pour profiter de ce spectacle de la nature. Ce matin-là, à Météores, nous nous sommes réveillés avec le bruit de la pluie battant son plein sur le toit du van et, bien que relaxant, j'avoue qu'elle nous a un peu découragés. La nuit d'avant nous nous étions arrêtés pour dormir dans le meilleur endroit que nous pouvions trouver: la colline qui dominait la vallée des monastères. D'où on était, il était possible de voir la plupart des étranges montagnes typiques des Météores, un spectacle inoubliable. Au beau milieu de la nuit, nous nous sommes soudainement réveillés convaincus que quelqu'un volait nos vélos, pour savoir ensuite, une fois conscients, que c'était juste une vache qui grattait paisiblement la carrosserie de notre van.

Le matin suivant, découvert qu'un jour de pluie nous attendait, nous nous sommes équipés de vêtements et de chaussures appropriés et nous sommes partis à la découverte des anciens monastères. Le premier que nous avons visité n'était accessible que par un escalier raide creusé dans la roche qui, petit à petit, nous a conduits au sommet, d'où nous avons pu admirer, à notre avis, le plus beau des monastères. Une fois de retour, nous avons pris la route pour arriver à un point panoramique très fréquenté, mais il n'a pas fallu longtemps pour comprendre pourquoi. De là, la vallée semblait s'étendre encore plus que de l'endroit où nous avions dormi. Tout autour de nous, nous pouvions voir des monastères s'élever incroyablement au sommet des rochers qui, à leur tour, s'élevaient de la végétation, laissant de la place pour des aperçus en surplomb à couper le souffle.

Ce que nous voyions était si beau que nous n'avons pas pu résister à la tentation de continuer à explorer. En nous éloignant de la foule, nous nous sommes aventurés sur un chemin assez difficile mais, grimpant de rocher en rocher et sans craindre de nous salir les mains, nous sommes allés jusqu'à une fissure naturelle créée par le temps entre deux rochers, d'où l'on pouvait admirer la ville s'ouvrir sur le ravin à nos pieds. Déconseillé aux personnes souffrant de vertige.

Malheureusement, une fraîche pluie printanière nous a surpris, mais de peur que la situation ne s'aggrave rendant le sentier impraticable, nous sommes descendus presque immédiatement. Nous avons réussi dans l'entreprise et, évidemment, une fois descendus la pluie s'est arrêtée, mais la chance était encore de notre côté: l'orage avait fait fuir tous les touristes, et finalement nous pouvions profiter de cet endroit pour nous tous seuls.

Équipement: Les chaussures de randonnée Sream Gore-Tex Surround, que nous avons utilisées tous les deux, nous ont permis de faire face aux roches humides, certaines accessibles seulement en sautant, sans jamais ressentir la sensation de glisser. Une adhérence parfaite, ainsi que le confort, tandis que la membrane spéciale GTX Surround assure imperméabilité et une fraîcheur agréablement insolite pour une chaussure de ce genre.
Creek Jacket et Valley Hoody: le premier une couche fine, confortable et essentielle, m'a permis d'avoir à portée de main une veste anti-pluie, sans aucun poids ni encombrement. Idéale lorsque les conditions météorologiques sont instables. Le sweat était fondamental après l'orage, quand la température avait décidément refroidi et il fallait mettre quelque chose de confortable, doux et suffisamment chaud.



Follow Upendo Vibes on Instagram and Facebook and stay tuned for the otgher stories to come on lasportiva.com

Highlight Products