Entretien et ressemelage: Comment allonger le cycle de vie d'un produit La Sportiva

petites règles à suivre et des conseils pratiques qui nous aideront à prolonger le cycle de vie de tous produits préférés La Sportiva selon les nos experts

Entretien et ressemelage:  Comment allonger le cycle de vie d'un produit La Sportiva

Lorsque nous achetons un produit, il est dans notre intérêt de le faire durer le plus longtemps possible et de garder ses caractéristiques techniques intactes ; mais nous ne savons pas toujours comment cela est possible.

Il est donc bon de savoir qu'il existe des petites règles à suivre et des conseils pratiques qui nous aideront à prolonger le cycle de vie de nos produits préférés en préservant ses caractéristiques dans le temps ; tout en faisant une faveur à l'environnement et évitant la détérioration prématurée des matériaux ou l'apparition de phénomènes tels que les mauvaises odeurs, les infections fongiques de la peau et des ongles liées aux conditions d'hygiène.

 

Rodage du chaussures de montagne et approche 

Comme nous le savons, adapter à notre pied des chaussures structurées tels que les produits de la catégorie Mountain Boot, nous impose une période d'utilisation qui n'est pas courte et progressive. Durant cette phase, il est important de ne pas essayer de les assouplir en les laissant près d'une chaleur artificielle, ou en suivant d'autres remèdes maison.

La chaussure de montagne ne prendra en effet la forme de votre pied qu'avec une utilisation régulière, qui, pour éviter une détérioration prématurée de la semelle, devra être effectuée sur les terrains appropriés. Une utilisation continue et prolongée du produit conduira cependant à un niveau de détérioration tel qu’il en compromettra les performances et la sécurité.

A ce stade, il est conseillé de régénérer le produit en utilisant la composition d'origine de la semelle qui vous évitera de devoir répéter cette action à nouveau en utilisant des chaussures dont les caractéristiques sont très proches du nouveau produit, ce qui permettra d'économiser de l'argent tout en se faisant porte-parole d’un choix éthique et responsable.

 

Comment conserver mes chaussures de montagne ?

Nous avons vu que pour prolonger le cycle de vie de nos chaussures de montagne il est recommandé de ne pas recourir à des remèdes maison pour changer ou assouplir leur forme, les utiliser sur des sols appropriés en évitant les surfaces particulièrement abrasives comme l’asphalte, et recourir à la régénération une fois le rendement de bordures et de semelles compromis.

Mais il y a plus ... si l'utilisation des chaussures de montagne n’est pas quotidienne, il est préférable d'éviter de les stocker dans des pièces humides et mouillées pendant de longues périodes, ainsi que les environnements particulièrement chauds et exposés directement à la lumière du soleil devraient être évités.

D’autres bonnes habitudes consistent à bien les nettoyer après chaque utilisation et à maintenir l'imperméabilisation grâce à des produits spécifiques.

 

 

Comment les nettoyer et les sécher ?

Après une longue randonnée, il est possible que nos chaussures en sortent plus éprouvées que nous : bien que cela puisse sembler étrange, boue et débris mal éliminés peuvent à la longue provoquer une dégradation précoce des matériaux, ainsi que favoriser la formation de moisissures et de mauvaises odeurs.

Pour les nettoyer il suffira d’une brosse et de l’eau tiède, et au besoin utiliser un peu de savon neutre pour enlever la saleté la plus persistante. Il est important d’éviter l’utilisation de détergents agressifs et non recommandés pour le traitement du matériau de construction, tout en laissant aussi de côté l’idée de gagner du temps en mettant le produit en machine à laver, qui pourrait compromettre non seulement les matériaux mais aussi la structure, rendant impossible toute intervention de réparation.

Pour le séchage, ne jamais utiliser de sources de chaleur externes comme un sèche-cheveux, ou un poêle, tout comme éviter l’exposition directe à la lumière du soleil.

 

Comment les rendre imperméables ?

Dès leur achat, les bottes ne nécessitent aucun traitement supplémentaire puisque les substances hydrofuges utilisées à l'origine directement sur les matériaux de construction garantissent une certaine période d’efficacité.

Toutefois, avec le temps, traiter ses chaussures avec des produits spécifiques lui offrira une meilleure performance, souplesse et durabilité en évitant que le cuir se dessèche, et par conséquent se détériore.
Le processus d'imperméabilisation peut varier en fonction du produit choisi pour le traitement : l'important est de vérifier qu'il soit adapté au matériau de la chaussure (cuir, tissu, nubuck ou daim).

 

Quand puis je ressemeler ma chaussure d’alpinisme ?

Le moment le plus approprié pour demander une régénération de notre produit est lorsqu'une épaisseur minimale des semelles au niveau des orteils est toujours présente et que nous n'avons pas trop endommagé la bordure en caoutchouc de la protection supérieure.

La décision concernant la nécessité de remplacer plus de composants doit rester à la discrétion du professionnel, car certains problèmes non visibles lors d'une première évaluation pourraient survenir pendant le traitement (par exemple, des bords avec un vieillissement déjà marqué ou très usé du caoutchouc qui peuvent se casser lors du retrait des semelles et par conséquent doivent donc être remplacés).

En savoir plus sur le réseau de cordonniers agrées par La Sportiva :  La Sportiva Authorized Resolers

 

Est-il possible de ressemeler les chaussures d'approche ?

En comparaison aux chaussures de montagne plus traditionnelles, les modèles de la ligne Approche ne sont pas particulièrement structurés, et une éventuelle régénération par l'utilisation de semelles génériques et adaptables reste une possibilité que seul un cordonnier qualifié peut évaluer au cas par cas et en fonction de l'état des chaussures.

C’est précisément pour cette raison que La Sportiva ne propose pas encore ce service et ne fournit pas de pièces de rechange d'origine à son réseau externe de cordonniers agréés, mais notre département de recherche et développement travaille sur l’extension de ce service pour la catégorie Approche également, afin de pouvoir donner une seconde chance à nos chaussures préférées dans les années à venir.

 

Combien de fois puis je ressemeler ma chaussure d’alpinisme ?

Si l’on veut donner une indication approximative, on peut considérer qu’une première régénération offrira presque certainement un résultat plus que satisfaisant, et ainsi prolongera le cycle de vie de notre produit préféré tout en conservant son confort et ses performances. Le ressemelage reste cependant une opération assez délicate et il est nécessaire d'examiner attentivement toute demande ultérieure, en tenant compte de l'état général de l’empeigne, des revêtements internes et de la membrane Gore-Tex sur lesquels il n'est pas possible d'intervenir. En revanche, si un produit est excessivement usé, il est conseillé d'investir dans une nouvelle paire.

 

 

Comment allonger le cycle de vie des chaussures d'escalade

Le chausson d'escalade est un produit extrêmement technique, sur lequel le type de construction et le choix des matériaux peuvent parfois accélérer le processus d'usure par rapport à d'autres produits plus structurés. Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de bonnes habitudes à prendre pour prolonger leur cycle de vie, comme un bon entretien régulier, une attention au lavage et le resurfaçage, mais même avant cela, il est essentiel de choisir un produit adapté à votre style d'escalade et au terrain de pratique habituel. En prenant en considération ces facteurs, cela vous aidera non seulement à rendre votre expérience plus agréable et durable, mais aussi à investir dès le début dans un produit vraiment conçu pour répondre au mieux à vos besoins.

Découvrez comment choisir le chausson d’escalade qui vous convient le mieux : comment bien choisir sa chaussure d’escalade

 

Comment conserver mes chaussons d’escalade ?

Avant tout, nous savons qu’au début, les chaussons d’escalade peuvent être la croix et la bannière de l’utilisateur, car le confort ne figure certainement pas parmi les principales caractéristiques de ce produit spécifique.

Pour vous aider à rendre les premières sorties moins pénibles, il est possible de les porter pendant de courtes périodes à la maison sur le canapé, par exemple, mais il est important de ne pas forcer ou essayer d'accélérer ce processus de rodage inévitable avec des méthodes alternatives, car cela pourrait endommager la structure originale du produit et affecter son rendement.

Étant en contact direct avec la peau, il est probable que le chausson soit humidifié par la transpiration après utilisation. Avant de les ranger, il est conseillé d’aérer et de laisser sécher le produit pour éviter la formation de moisissures ou d’odeurs désagréables, et de le faire si possible de manière naturelle et sans l’utilisation d’un sèche-cheveux ou d’autres conducteurs de chaleur, en évitant également l’exposition directe à la lumière du soleil.
Autre bonne pratique, un nettoyage rapide de la magnésie ou des débris de roche à la fin de chaque utilisation.

 

Comment les nettoyer et les sécher ?

Tout comme pour les chaussures de montagne, les chaussons, principalement en cuir, peuvent également être soumis à un lavage délicat.
Dans ce cas, cependant, comme ils ont tendance à être utilisés pendant de courtes périodes et n'entrent pas en contact direct avec la boue et les débris, la nécessité d'un nettoyage approfondi est moins présente, il est donc conseillé de procéder avec un chiffon humide pour enlever la magnésie, et dans le cas de saleté plus persistante, les laver avec de l’eau tiède et un peu de savon neutre.

L’utilisation de la machine à laver et le trempage prolongé, qui pourrait endommager irrémédiablement les matériaux et la structure, doivent être exclus. Pour le séchage, il est recommandé de ne pas utiliser de sources de chaleur artificielles et d’éviter l’exposition directe à la lumière du soleil.

 

Puis-je ressemeler mes chaussons d’escalade ?

Bien sûr, il est possible de ressemeler vos chaussons d'escalade, mais comme c'est un produit extrêmement technique qui nécessite une intervention tout aussi spécifique, il est important de contacter des centres spécialisés.

Depuis 2012, La Sportiva a activé un réseau de cordonniers sélectionnés et autorisés qui opèrent dans plus de dix marchés européens. Le service proposé vise à régénérer les produits tout en préservant au maximum leurs performances et en limitant l'impact environnemental de l'entreprise, à travers des formations spécifiques et l'utilisation exclusive de pièces détachées d'origine spécifiquement conçues pour leurs laboratoires. 

Il est bon de savoir que le moment le plus opportun pour demander une régénération du produit est quand une épaisseur minimale des semelles sur la pointe est encore présente et que la bordure en caoutchouc de protection, surtout le dessus, ne sont pas trop endommagés.

Dans le cas de trous sur la pointe, il sera nécessaire de reconstruire le bord en caoutchouc en appliquant une protection supplémentaire avant d’assembler de nouvelles semelles, ce qui pourrait compromettre leur niveau de performance.
Voir la vidéo :

 

 

Gomme, durabilité et performances : ce que vous devez savoir

On peut dire que le choix de la gomme est toujours lié au type de produit et il n'est pas évident que ce composé assemblé à l'origine puisse être également valable pour le resurfaçage.

Un chausson utilisé ne peut pas maintenir la même structure qu’un produit neuf, par conséquent le choix de la pièce de rechange originale utilisée et fournie au réseau de cordonniers autorisés La Sportiva tient également compte de ce fait.

La durée de vie d’une semelle est très liée à l’utilisateur. Une gomme souple et performante utilisée par un grimpeur expérimenté peut très probablement durer plus longtemps qu’un composé plus résistant utilisé par un débutant. Ceci pour des raisons évidentes liées à l'expérience du déplacement et du positionnement de vos pieds pendant l'ascension.

Dans tous les cas, il n'est pas possible de déterminer avec précision la durée d'une semelle, celle-ci est fortement influencée par les caractéristiques et la technique de l'utilisateur et surtout par le terrain d'utilisation, les murs intérieurs par exemple sont très abrasifs et même les différentes types de roches sont très variables les unes des autres et peuvent donner lieu à une consommation différente.
Il faut considérer qu'avec une fréquence d'utilisation moyenne de 2/3 fois par semaine et en tenant compte du fait que l'épaisseur des semelles dépasse rarement 4 mm, quelques mois d'utilisation suffiront déjà pour nécessiter la régénération de vos chaussures.

Ne sous-estimez pas la détérioration due à la transpiration, qui dans le cas des produits d'escalade peut affecter considérablement la durabilité de la partie supérieure et des coutures, surtout si cette dernière est particulièrement acide.

 

Combien de fois puis je ressemeler mes chaussons d’escalade ?

Pour une indication approximative, on peut considérer qu'une première régénération peut presque certainement fournir un résultat appréciable, mais le resurfaçage reste une opération assez invasive et nous devons examiner attentivement toute demande ultérieure.

Une deuxième intervention pourrait être acceptable pour une utilisation moins exigeante ou pour l’entraînement, car le produit ne pourra plus garantir des caractéristiques satisfaisantes liées au soutien et aux performances et à la précision des empeignes, qui auront cédé de manière considérable. Si un produit est excessivement usé, il est donc conseillé d'investir dans une nouvelle paire.

 

 

Comment éviter la détérioration des chaussures de Mountain Running 

Contrairement à d’autres catégories, les produits de la ligne Mountain Running ont une obsolescence bien précise et sur laquelle il est difficile d’intervenir puisque leur but reste d’assurer aux passionnés des performances maximales, grip et légèreté pendant la course off-road. Comme c’est le cas pour les chaussures de course traditionnelles sur route, ces prérogatives imposent le choix et l’utilisation de matériaux de construction de plus en plus innovants et qui peuvent difficilement garantir une durée de vie supérieure aux 600/700 km de parcours. Encore une fois, il y a quelques précautions à prendre en considération afin d’éviter une détérioration précoce des matériaux, comme l’utilisation et un lavage correct.

 

Comment conserver mes chaussures de course ?

Parmi les principales causes de l’usure précoce des chaussures de Mountain Running, nous trouvons en effet l’utilisation pour des disciplines et des activités différentes de celles initialement conçues pour ces produits.
n partant de la base, le problème le plus répandu est celui de la course sur asphalte sur de longs tronçons : s’agissant d’une surface très abrasive, la détérioration de la semelle et des crampons qui la caractérisent pourrait en effet intervenir plus tôt que prévu et limiter ainsi la durée de vie des chaussures.

En montant de niveau, nous pensons à la façon dont les matériaux du pack semelle risqueraient de perdre leurs qualités d’amortissement et de ne pas supporter correctement le poids de l’utilisateur s’ils sont utilisés pour parcourir des chemins pendant plusieurs jours avec des charges moyennes à lourdes.
En dernière mesure, la partie supérieure qui, bien que structurée pour l’utilisation de matériaux légers et respirants et qui pourrait se détériorer irrémédiablement si elle est utilisée pour affronter des parcours très difficiles et exposés tels que les via ferrata et les approches techniques.

Ensuite, comme recommandé pour les autres catégories, un nettoyage correct et une conservation dans des pièces correctement aérées et éloignés de sources de chaleur directes, aideront à éviter une détérioration précoce du produit.

 

Comment puis-je les nettoyer et les sécher ?

Compte tenu de l’utilisation plus régulière du produit, il pourrait être nécessaire de recourir à des lavages plus fréquents et plus fermes. Cependant, même si l’élimination de la boue et des débris après chaque utilisation reste une bonne pratique, il est préférable d’éviter le lave-linge, les longs trempages dans l’eau chaude et l’utilisation d’outils ou de détergents particulièrement agressifs.

Des lavages rapides à l’eau tiède avec un peu de savon neutre suffiront à garantir un niveau de propreté et d’hygiène suffisant, en évitant des pratiques plus invasives qui endommageraient et déformeraient inévitablement les parties structurées des chaussures. En ce qui concerne le séchage, même dans ces cas, il est préférable d’avoir un environnement aéré, loin des sources de chaleur et de l’exposition directe au soleil.

 

Je peux ressemeler mes chaussures de course ?


Malheureusement, il n’est pas conseillé d’intervenir avec un ressemelage de ces produits, l’usure étant souvent liée à l’ensemble du pack semelle et pas seulement la semelle d’usure. Dans le cas où vous souhaitez procéder, il est préférable d’éviter une utilisation ultérieure pour les compétitions ou des séances d’entraînement.